Le Lagom, un art de vivre qui s’invite en déco

Il y a eu la vague du Hygge, ce bonheur à la danoise. Désormais place au Lagom (à prononcer « law-gum »), un art de vivre suédois signifiant « Juste ce qu’il faut » ! Et en déco, cela se traduit par une recherche de sobriété, de minimalisme, des notions que Mies van der Rohe, un architecte allemand, prêchait déjà dans la première moitié du XXe siècle avec son « Less is More ! ». D’un Lieu à l’Autre vous en dit plus sur cette nouvelle mouvance.

 

 

Le Lagom kézako ?

Dans ce monde de surconsommation, du « toujours plus », le Lagom invite plutôt à la modération, à vivre avec la bonne quantité de choses : ni trop, ni trop peu. Il se traduit dans chacun de nos faits et gestes, du travail, à la maison. L’idée étant de trouver un bel équilibre en savourant les petits plaisirs, mais aussi en valorisant les biens que l’on a déjà et ce que l’on a déjà fait. Quelques exemples ?  Se rapprocher de la nature, apprécier une simple balade en forêt, réparer du matériel cassé plutôt que de le remplacer, faire en sorte de ne plus rien jeter dans les rues plutôt que d’avoir à les nettoyer… Autant de choses pour illustrer ce concept et en devenir un ambassadeur !

Et en déco, comment l’appliquer ?

Pour se rapprocher de cette philosophie de vie, mieux vaut déjà privilégier la qualité à la quantité. Exit les produits luxueux autant que ceux bas de gamme ; tout ce qui prend place dans l’intérieur se veut raisonnable et respectueux. On se tourne vers des matériaux locaux, nobles et durables. On évince également le bling-bling et les couleurs criardes. Concrètement ? Pastel, coussins, plaids et bois brut sont de mise !

 

 

L’idée est aussi d’optimiser l’espace, d’enlever le superflu. Adieu étagères ultra chargées, on range tout ce qui pourrait encombrer la pièce. La télévision, longtemps placée au cœur du salon, disparaît au profit de confortables canapés et de petites tables basses favorisant la communication. On introduit également les plantes ; elles permettent de faire entrer la nature dans la maison quelle que soit la saison. En somme, si l’on doit résumer cet art de vivre en un mot côté déco… Optez pour un intérieur

É P U R É !

 

 

The future kept / Miishka / Blog Lindsay Humes / Red Magazine /