Le métier d’architecte

architecte-dinterieur-paris-d'un lieu à l'autre

Si je m’en réfère à mes études d’architecture, le premier enseignement est celui de l’appréhension de l’espace dans ses trois dimensions : le volume ! En effet, si le plan reste un moyen de travailler essentiel, le passage au volume est indispensable.

Ce travail volumétrique se fait à l’aide d’outils informatiques qui permettent une bonne représentation graphique d’un espace en trois dimensions. On se promène, on teste une cloison, on l’enlève… C’est un moment de recherche durant lequel l’ensemble des connaissances apprises sont oubliées pour devenir intuitives.

Toutes ces techniques, tout ce savoir nous est propre. Il est le fruit d’un apprentissage long qui commence à l’école et ne cesse de nous habiter.

L’un des points essentiels qui ne s’apprend qu’au contact d’autrui, à travers probablement une nature déjà prééminente, est l’écoute.

C’est la toute première chose qui se met en place lors d’une prise de contact. Le client, maître d’ouvrage, a souvent un cahier des charges précis. Cela peut parfois être formel (je désire une cheminée là !), ou bien plus essentiel (il me faut trois chambres). Dans tous les cas, il convient de prêter la plus grande attention aux désirs, envies, besoin de son client.

L’écoute, qualité primordiale permet l’échange. Ne pas oublier que nous ne sommes que des passeurs. Nous récupérons des lieux, des informations, nous adaptons et créons des espaces de vie qui ne seront pas le fruit d’un désir de création comme peut le faire l’artiste, mais une réponse technique et créative.

La communication reste une base qui permet la compréhension d’un projet. Que ce soit avec des clients peut habitués à lire un plan ou des artisans qui attendent des plans précis, il faut constamment s’adapter pour faire passer une idée.

Quel que soit le style de mes clients, je me dois de rentrer dans leur vie, de les comprendre, d’appréhender l’univers dans lequel ils évoluent afin d’adapter leur habitat à leur style. Bien sûr il y a l’envie personnelle et la part de créativité, mais elle doit être cadrée afin de rester dans l’univers voulu. Rien n’empêche toutefois de pousser un peu plus loin afin de proposer, d’oser.

Au contraire, il est aussi nécessaire de faire évoluer les consciences et donc de bousculer un peu parfois !

Contactez-nous et prenons rendez-vous.